Participer

Comment faire

Il suffit de nous envoyer un mail avec votre témoignage, à l’adresse suivante :

lesfemmesdechainees@gmail.com

Il est aussi possible de nous contacter sur la page Facebook du site :

https://www.facebook.com/lesfemmesdechainees/

L’idée est de pouvoir écrire sur n’importe quel type de violence masculine, que ce soit au travail, dans l’espace public, dans la vie privée ; que ce soit récent ou non ; que ce soit une événement précis, ou un ressenti, ou juste une envie de déballer en vrac. Peu importe, et peu importe la forme : cela peut prendre la forme d’un poème, d’un dialogue, d’un texte court ou long.

Lors de la réception des témoignages, nous n’opérons pas de retouches de fond, seules les fautes d’orthographe pourront être modifiées, par souci de confort de lecture.

Pour les personnes qui ne peuvent pas écrire, pour diverses raisons et qui souhaitent témoigner tout de même, nous sommes en train de mettre en place un système pour que des écrivain.e.s publics appellent les femmes concernées et travaillent de concert avec elles afin de retranscrire leur témoignage à l’écrit.

L’anonymat

Il nous semble important de préserver l’anonymat des témoignantes. Toutefois, il est possible d’ajouter la profession et l’âge de la personne qui témoigne, ceci dans le but de montrer la diversité des femmes touchées, de leur classe sociale, etc. Il n’est pas obligatoire d’ajouter ces précisions, et si la personne qui témoigne ne veut pas partager ces informations, elle n’aura pas à se justifier.

À réception de votre témoignage par mail, il sera mis en ligne. Nous nous engageons à répondre à chacune, ou à ne pas vous répondre, si tel est votre souhait. Vos mails, une fois traités, seront systématiquement effacés.

Pour celles voulant garder un anonymat complet, il existe des adresses mail provisoires. Voici la démarche à suivre:

– se rendre sur YOPMail ;
– créer une adresse temporaire ;
– nous envoyer votre texte, remarque, etc.

L’adresse se supprime d’elle-même dans les trois jours.

Laisser un commentaire

Nous avons pris le parti de ne pas mettre en place de commentaires, pour éviter d’avoir à mettre en place une modération constante. Néanmoins, les personnes souhaitant réagir ont évidemment la possibilité de nous écrire par mail, ou de réagir sur la page Facebook. Une fois par mois, nous mettrons en ligne les diverses réactions suscitées par vos témoignages.

Si vous souhaitez nous conseiller des articles et/ou des ressources, nous vous invitons à procéder de la même manière.